Partageons ce dessein unique
n°39, 1er mai 2006 , par  Editeur

Manifestement, tous désirent la paix

Nous avons perdu deux batailles mondiales, nous n’avons pas perdu la paix. L’Europe a beaucoup perdu à la guerre de 14-18. L’Occident a trop perdu à la guerre de 39-45. Tout le monde veut la paix, le monde n’a pas perdu la paix. Soyons ensemble pour le projet du siècle. Posons un scénario de paix !!! Dieu est trop important pour le laisser seul. Le bien est trop universel pour ne pas le partager. La paix est trop précieuse pour ne pas en être tous solidaires. L’art et la beauté sont la faim, la soif et l’espace de tous les peuples. Le droit juridique est générateur de dépassement et d’espace de paix, de sécurité. Aussi, nous nous préparons à notre troisième souffle, un état de fête. Un peu de bonheur est une onde de création et de récréation. La clef et la borne de l’humanité, c’est l’humour. Partageons ce dessein unique.

" Quitte ta tristesse, laisse Dieu te conduire vers une joie. " Siracide 30, 21-22

" Jésus notre paix, prenant sur toi nos fardeaux, tu nous donnes d’attendre que la joie de Dieu vienne nous toucher le fond de l’âme. " Frère Roger de Taizé

" Quelle que soit la somme d’efforts faits en vain, il y a toujours des grains de blé qui mûrissent, donnent des épis après avoir surmonté tous les dangers, et récompensent abondamment de toutes les peines.

Les réalités véritablement fécondes commencent toujours en ce monde, par des choses cachées. Et Dieu lui-même s’est plié à cette loi lorsqu’il a fait son œuvre dans le monde. Dieu lui-même est entré incognito dans le temps du monde, sous la figure de la misère et de la faiblesse.

Cependant, c’est par eux que les hommes vivent, que le monde vit et il ne pourrait pas subsister s’ils n’existaient pas. "

Joseph Cardinal Ratzinger, " Serviteur de votre joie ", avril 1990, Fayard.

" La joie ne s’oppose pas à la compassion. Je dirais même qu’elle la nourrit. " Olivier Clément, théologien orthodoxe

" La bonté est plus profonde que le mal le plus profond. Aussi radical que soit le mal, il n’est pas aussi profond que la bonté. " Paul Ricoeur, philosophe contemporain

Jean Paul II Journée mondiale pour la paix 1er janvier 1980

Promouvoir la vérité comme force de paix, c’est entreprendre un effort constant pour ne pas utiliser nous-mêmes, fût-ce pour le bien, les armes du mensonge. Le mensonge peut se glisser sournoisement partout. Pour maintenir durablement la sincérité, la vérité avec nous-mêmes, il faut un effort patient, courageux, pour chercher et trouver la vérité supérieure et universelle sur l’homme à la lumière de laquelle nous pourrons évaluer les situations diverses, et à la lumière de laquelle nous nous jugerons d’abord nous-mêmes et notre propre sincérité. Il est impossible de s’installer dans le doute, le soupçon, le relativisme sceptique sans glisser très vite dans l’insincérité et dans le mensonge.

La paix est menacée quand règnent l’incertitude, le doute et le soupçon, et la violence en fait son profit. Nous voulons vraiment la paix ? Il faut alors creuser assez profond en nous-mêmes pour rencontrer ces zones où, par-delà les divisions que nous constatons en nous et entre nous, nous pouvons fortifier la conviction que les dynamismes constitutifs de l’homme, la reconnaissance de sa vraie nature le portent à la rencontre, au respect mutuel, à la fraternité et à la paix.

Cette laborieuse recherche de la vérité objective et universelle sur l’homme formera, par sa démarche et par son résultat, des hommes de paix et de dialogue, à la fois forts et humbles d’une vérité dont ils percevront qu’il faut la servir, et non s’en servir pour des intérêts partisans ... "

" Si l’amitié finit, c’est qu’elle n’a pas commencé. " Aristote, philosophe, IVème siècle avant J.-C.

Jésus n’est pas au tombeau " Quittant vite le tombeau, avec crainte et grande joie, elles coururent porter la nouvelle à ses disciples. " Matthieu 28, 8

" Ne vous imaginez pas que l’Amour, pour être vrai, doit être extraordinaire. Ce dont on a besoin, c’est de continuer à aimer. Comment une lampe brille-t-elle, si ce n’est pas par l’apport continuel de petites gouttes d’huile ?

Qu’il n’y ait plus de gouttes d’huile, il n’y aura plus de lumière, et l’époux dira : " Je ne te connais pas. " Mes amis, que sont ces gouttes d’huile dans nos lampes ? Elles sont les petites choses de la vie de tous les jours : la joie, la générosité, les petites paroles de bonté, l’humilité et la patience, simplement aussi une pensée pour les autres, notre manière de faire silence, d’écouter, de regarder, de pardonner, de parler et d’agir. Voilà les véritables gouttes d’Amour qui font brûler toute une vie d’une vive flamme. Ne cherchez donc pas Jésus au loin ; il n’est pas que là-bas, il est en vous. Entretenez bien la lampe et vous le verrez.

Mère Teresa

" Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais sois vainqueur du mal par le bien. " Romains 12, 21

Actions pour la paix


"Nous sommes allées en Ethiopie en juin. Nous avons découvert un très beau pays au temps clément sur les hauts plateaux, une population fière de son passé multimillénaire et travailleuse. Nous avons été très bien accueillies et avons pu tisser des liens amicaux avec de nombreuses personnes, tant orthodoxes que catholiques et musulmans. " (Virginie et Judith)
Voyage à Rome pour la fête de Pentecôte avec les communautés nouvelles invitées par le pape Benoît XVI sur le thème : " Le bonheur d’être chrétien et la joie de le communiquer. " Neuf personnes sont parties en minibus de Paris. Belles rencontres avec deux communautés religieuses, où l’on s’est senti accueillis comme par des cousins, échangeant des nouvelles et partageant la prière. Belle messe samedi soir à la basilique Saint Paul hors les Murs, puis le dimanche matin sur la place Saint Pierre, célébrée par le pape, dont nous étions très proches ; nous avons mieux perçu l’unité de l’Eglise autour du successeur de saint Pierre. L’après-midi, visite sur la tombe de Jean-Paul II et de tous les papes, où nous avons déposé des intentions de prière.
Une pièce de théâtre, " Enfants de la guerre ", a été écrite et mise en scène. C’est l’histoire de l’" enfant du Houlme " dans sa famille, vivant en Normandie, entre la déclaration de guerre et la Libération en mai 1944. Nous l’avons découverte avec beaucoup d’émotion.
Le dimanche 23 juillet, journée de prière pour la paix au Proche-Orient demandée par le pape Benoît XVI : pèlerinage à la Haute-Butte de Dozulé, partage de la prière, de l’hospitalité et de l’amitié, avec des personnes de diverses nationalités : Côte d’Ivoire, Guadeloupe, Sénégal, Cameroun, France.

" Ne nous étonnons pas, car ce vice est l’ennemi le plus acharné de la charité, qui est Dieu. En effet, on lit au Ps 50 (5) : " Qui dénigre son prochain, je l’exterminerai. " Chacun de nous peut s’en rendre compte. Quiconque médit se vide premièrement de toute charité. Ensuite, en médisant, il n’a pas d’autre but que de rendre autrui méprisable et haïssable aux yeux de ceux qui l’écoutent. La mauvaise langue blesse donc la charité en tous ceux qui entendent ses paroles ; elle la tue et l’éteint dans la mesure de son pouvoir, jusque chez les absents auxquels ses discours peuvent parvenir par l’un ou l’autre des auditeurs. Aussi, un propos qui se met à voler de bouche en bouche peut infecter de son venin, en un rien de temps, une foule d’âmes. Le Prophète dit des calomniateurs : ’Leur bouche est pleine de malédictions et d’amertume ; leurs pieds courent vite pour verser le sang.’ "

Saint Bernard, père et docteur de l’Eglise, XIIème siècle, 24ème sermon, " Œuvres mystiques "

Courrier reçu

_Tout d’abord je veux vous dire merci. Parce que vous m’avez conduit voir des gens ... Quand je les ai rencontrés, j’ai été très content par les actions qu’ils ont faites, surtout au Vietnam, c’est mon pays. J’ai aussi été heureux, je suis inconnu pour eux, mais ils sont sympathiques à moi, ils m’ont considéré comme un des membres de leur famille. Grâce à Dieu. Je demande à Dieu de vous bénir. Priez pour moi. Antoine, du Vietnam.
Le P. Pascal, au Burkina Faso, demande la prière pour son pays qui traverse de nombreuses difficultés. Différents micro-projets sont en cours. Judith.
Merci pour la réponse à notre mail et pour les nouvelles. Nous sommes en période pré électorale. Nous sommes de coeur avec vous dans toutes les démarches que vous menez et unissons nos prières pour que triomphe la vérité. Salutations fraternelles. Victor et Elisée, Kinshasa, Congo RDC.

" Deux petits font un grand. " Proverbe d’origine inconnue.

Accueil | Sommaire | Recherche | | RSS 2.0