Le moment présent
n°45, 1er mai 2007 , par  Publisher

Bénédiction
Jocelyne Guimon

Bénédiction
Véronique

« Célèbre le Seigneur avec éclat et bénis le Roi des siècles pour que sa Tente soit reconstruite en toi dans la joie. » Tobie 13, 11.

Don Helder Camara au Brésil :

« … Qui aura tant misé sur l’appui des institutions religieuses, politiques et universitaires comprendra désormais que son rêve d’un monde plus respirable et plus humain ne se réalisera que par la volonté et le dévouement des minorités disposées à espérer contre tout espérance. »

Il dira : « Chaque matin, je choisis d’aimer », offrant ainsi à l’humanité la clef d’un monde meilleur.

« Vis le jour d’aujourd’hui, Dieu te le donne, il est à toi, Vis-le en Lui … Le moment présent est une frêle passerelle. Si tu le charges de regrets d’hier,
de l’inquiétude de demain, la passerelle cède et tu perds pied. Le passé ? Dieu le pardonne. L’avenir ? Dieu le donne. Vis le jour d’aujourd’hui en communion avec Lui. Et s’il y a lieu de t’inquiéter pour un être bien-aimé, regarde-le dans la lumière du Christ ressuscité. » Prière trouvée sur une petite sœur du Sacré-Cœur, tuée en Algérie en novembre 1995.

Acte d’abandon à la Miséricorde de Jean-Paul II écrit en 1985

« Seigneur, voilà plus de 65 ans que Tu m’as fait le don inestimable de la vie, et depuis ma naissance, Tu n’as cessé de me combler de tes grâces et de ton amour infini. Au cours de toutes ces années se sont entremêlées de grandes joies, des épreuves, des succès, des échecs, des revers de santé, des deuils, comme cela arrive à tout le monde.

Avec ta grâce et ton secours, j’ai pu triompher de ces obstacles et avancer vers Toi. Aujourd’hui, je me sens riche de mon expérience et de la grande consolation d’avoir été l’objet de ton amour. Mon âme te chante ma reconnaissance.

Mais je rencontre quotidiennement dans mon entourage des personnes âgées que Tu éprouves fortement : elles sont paralysées, handicapées, impotentes et souvent n’ont plus la force de Te prier, d’autres ont perdu l’usage de leurs facultés mentales et ne peuvent plus T’atteindre à travers leur monde irréel. Je vois agir ces gens et je me dis : « Si c’était moi ? »

Alors, Seigneur, aujourd’hui même, tandis que je jouis de la possession de toutes mes facultés motrices et mentales, je T’offre à l’avance mon acceptation à ta sainte volonté, et dès maintenant je veux que si l’une ou l’autre de ces épreuves m’arrivait, elle puisse servir à ta gloire et au salut des âmes.

Dès maintenant aussi, je Te demande de soutenir de ta grâce les personnes qui auraient la tâche ingrate de me venir en aide.

Si, un jour, la maladie devait envahir mon cerveau et anéantir ma lucidité, déjà, Seigneur, ma soumission est devant Toi et se poursuivra en une silencieuse adoration. Si, un jour, un état d’inconscience prolongée devait me terrasser, je veux que chacune de ces heures que j’aurai à vivre soit une suite interrompue d’actions de grâce et que mon dernier soupir soit aussi un soupir d’amour. Mon âme, guidée à cet instant par la main de Marie, se présentera devant Toi pour chanter les louanges éternellement. Amen.

« Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le royaume des cieux est à eux. » Matthieu 5, 10.

« Nous nous unissons cordialement ensemble, faisant signe d’amour fraternel. Aspirant à la vie éternelle, zélée pour l’annonce d’une vertu nouvelle, Nazareth, ta sainteté nous donne espoir dans la composition où nous tirons le pardon, l’amour, la patience, la paix. Que l’anarchie soit rejetée de ton camp. Ah ! quel charisme longtemps recherché, la joie en Jésus, la vie en Marie, la prospérité en Joseph. Retournons, fidèles, à ces trois caractères, par lesquels le Christ nous invite à son ministère pour que nous menons un jour heureux, jeunes,
jeunes … Espoir de Nazareth, avons-nous du courage ? Avons-nous le temps de trousser les manches ? Tous, nous sommes invités à aller, aller à la rencontre du Seigneur, Seigneur, Dieu le Père, Père qui fera de nous des bergers, Père qui hait les discriminations raciales. Humblement, je vous exhorte de partir ensemble pour l’édification d’un Nazareth spirituel, solide et intarissable. Femmes, révisez vos cœurs de chagrin, vivez à l’exemple de Marie. Hommes, ne vous laissez pas ébranler, mais soyez sages comme Joseph. Enfants, mettons-nous à l’écoute de nos parents pour que soit construite une famille à Nazareth où tous nous n’hésiterons pas de chanter Nazareth, de chanter Bethléem à l’horizon où vivent les descendants des rois, les rois de Jérusalem et de Bukavu. Crions avec joie « Sainte famille », d’où jaillit la source de vie, l’alliance d’amour dans nos familles saintes, la vie de Jésus notre pilier. » Innocent, Congo RDC.

Actions pour la paix


- Missions en Indonésie-Timor, en Malaisie, aux Philippines, au Mexique, au Pérou, en Colombie, au Brésil, en Inde.

- Pèlerinages auprès de Notre-Dame de la Paix à Medjugordjeen Bosnie ; auprès de Marie Rose Mystique à Montichiari en Italie : prière pour les vocations religieuses et sacerdotales ; pèlerinage à pied des 7 Saints de Bretagne.

- Mariage de Ayman et Judith le 23 juin.

- Mariage de Xavier et Sarah le 1er septembre.

- Fiançailles de Johnny et Virginie ; mariage le 27 octobre.

« … Mes frères bien-aimés, soyez fermes, inébranlables, faites sans cesse des progrès dans l’œuvre du Seigneur ; sachant que votre peine n’est pas vaine dans le Seigneur. » I Corinthiens 15, 58.

« L’unique pensée qui me remplissait l’âme c’était : ‘Quand on a mis sa main dans celle des pauvres, on trouve à l’heure de mourir la main de Dieu dans son autre main.’ » Abbé Pierre.

Ma tirelire est vide pour aider maman Petit frère où es-tu ? Il y avait si peu sur la table Tu es parti dans une famille Qui te donne à manger. Ma tirelire est vide Et je ne peux pas aider maman Qui pleure tellement. Je t’aime tant, Il faut que tu reviennes. Anonyme

Bénédiction Jean-Paul et Marie-Noëlle Peccard

Courrier reçu

« Notre monde actuel est devenu comme un gros village grâce aux médias. Et cela nous permet d’avoir beaucoup d’informations sur l’enjeu des élections présidentielles françaises à venir. Nous portons votre pays dans nos prières afin que l’Esprit Saint vous accompagne et vous éclaire jusqu’au jour du scrutin, pour élire un candidat digne de la magistrature suprême qui fera de la France un pays de paix et de solidarité. » Désidéré de Sidéradougou, Burkina Faso, le 14 février 2007.

« Il faut beaucoup prier pour l’Irak, la Côte d’Ivoire, la Guinée Konakry et d’autres pays qui sont en guerre et la famine. Sinon les gens mourront beaucoup. Ensemble prions. » Christian, de Nayalgué, Burkina Faso, le 30 janvier 2007.

Proverbe bambara

« Il faut bien connaître un chien pour lui enlever l’os qu’il a sous la langue » qui signifie : « Quand on se connaît et qu’on s’estime, tout est alors possible. »

Accueil | Sommaire | Recherche | | RSS 2.0