Les neuf chœurs
n°47, 1er septembre 2007 , par  Publisher

Suite de « Manifestement tous désirent la paix » (Fleurs de Paix n° 46)

La paix s’arme aussi de courage et de la tempérance des cinq sens.

Voir, Ecouter, Sentir, Goûter, Ressentir.

Notre écoute psychologique commence avec le ressenti de l’espace du stade fœtal où l’enfant est un être personnel en devenir dès la conception.

Le courage taille en pièces tous les terrorismes. Nos méthodes et préférences sont les Médecines douces et naturelles.

Et la Psychanalyse existentielle est orientée à libérer les plus pauvres et malheureux et à dénouer les liens pervers.

Vox populi vox Dei est notre solidarité sans intolérance à répondre à tous les peuples et, si l’on est croyant, à entendre les appels de Dieu à ressusciter ensemble.

Le pouvoir législatif de tout peuple souverain ne peut être sans foi ni loi, sans Dieu ni Maître, sans feu ni lieu, ni sans l’écoute privilégiée des plus petits et fragiles.

Notre recherche en ce sens existentiel est : vivre d’abord, ou exister : Primum vivere. D’où l’entraide !

« Voici mon Dieu Sauveur, j’ai confiance et ne tremble plus. » Isaïe 12, 2

Ce que chantent les neuf chœurs

« Ecoute maintenant, ma bien-aimée, des oreilles de l’esprit ce que les neuf chœurs chantent : Nous vous louons, Seigneur, de ce que vous nous avez éprouvés par votre humilité ; Nous vous louons, Seigneur, de ce que vous nous avez conservés par votre miséricorde ; Nous vous louons, Seigneur, de ce que vous nous avez honorés par vos mépris ; Nous vous louons, Seigneur, de ce que vous nous avez conduits par votre libéralité ; Nous vous louons, Seigneur, de ce que vous nous avez rangés selon votre sagesse ; Nous vous louons, Seigneur, de ce que vous nous avez protégés de votre puissance ; Nous vous louons, Seigneur, pour nous avoir sanctifiés par votre noblesse ; Nous vous louons, Seigneur, de ce que vous nous avez instruits en vous rendant familier, et nous révélant vos secrets ; Nous vous louons, Seigneur, de ce que vous nous avez élevés par votre amour. » Sainte Mechtilde de Magdebourg, XIIIème siècle Dialogue de la sérénité

Voici dix résolutions prises et pratiquées par le bienheureux Jean XXIII, pape de 1958 à 1963.

1. Aujourd’hui, j’essaierai de vivre exclusivement la journée, sans tenter de résoudre le problème de toute ma vie.

2. Aujourd’hui, je porterai mon plus grand soin à mon apparence courtoise et à mes manières ; je ne critiquerai personne ni ne prétendrai redresser ou discipliner personne si ce n’est moi-même.

3. Aujourd’hui, je serai heureux dans la certitude d’avoir été créé pour le bonheur, non seulement dans l’autre monde mais également dans celui-ci.

4. Aujourd’hui, je m’adapterai aux circonstances, sans prétendre que celles-ci se plient à tous mes désirs.

5. Aujourd’hui, je consacrerai dix minutes à la bonne lecture, en me souvenant que, comme la nourriture est nécessaire à la vie du corps, la bonne lecture est nécessaire à la vie de l’âme.

6. Aujourd’hui, je ferai une bonne action et n’en parlerai à personne.

7. Aujourd’hui, je ferai au moins une chose que je n’aurai pas envie de faire ; et si j’étais offensé, j’essaierai que personne ne le sache.

8. Aujourd’hui, j’établirai un programme détaillé de ma journée. Je ne m’en acquitterai peut-être pas entièrement mais je le rédigerai. Et je me garderai de deux calamités : la hâte et l’indécision.

9. Aujourd’hui, je croirai fermement, même si les circonstances prouvent le contraire, que la bonne providence de Dieu s’occupe de moi comme si rien d’autre n’existait au monde.

10. Aujourd’hui, je ne craindrai pas. Et tout spécialement, je n’aurai pas peur d’apprécier ce qui est beau et de croire en la bonté.

« Celui qui pardonne crée l’espace pour le pardon de l’autre. » Daniel, soirée de théologie, 27 mai 2004.

« Les gens de l’endroit, l’ayant reconnu, mandèrent la nouvelle à tout le voisinage et on lui présenta tous les malades : on le priait de les laisser simplement toucher la frange de son manteau et tous ceux qui touchèrent furent sauvés. » Matthieu 14, 35-36.

« Jésus, Tu sais, Tu peux, Tu vois, Tu pourvois. Alors Jésus, Penses-y pour moi, Moi je n’y pense plus. » Saint Augustin, IVème siècle

« Que ton seul désir soit celui-ci (et sache que le Seigneur ne peut pas autre chose de toi, et ne t’engage surtout pas en d’autres choses) : Ne sème pas dans le jardin d’autrui, mais cultive le tien. Ne désire rien d’autre que d’être ce que tu es. Mais désire vraiment être ce que tu es. Concentre tes pensées à te perfectionner en cela et à porter les croix, petites ou grandes, que tu rencontreras. » Saint Padre Pio, Lettre à Maria Gargani, 27 juillet 1917

« Si le monde désaxé court à la dérive, c’est en grande partie parce qu’il y a trop de mouvements, pas assez de prières, trop d’actions et pas assez d’adoration, trop d’œuvres et pas assez de vie intérieure ... » Marthe Robin (1902 – 1981)

« Ne nous lassons pas de faire le bien ; en son temps viendra la récolte si nous ne nous relâchons pas. » 1ère lettre de Paul à Timothée 5, 23-24

ACTIONS POUR LA PAIX


- Jocelyne et Geneviève au Gabon. Mary Lynne et Laetitia aux Etats-Unis, Alain et Sylvie en Chine.

- Hubert et Thérèse sont partis au Tchad, Pascal et Thibaut au Congo.

- Visite du Père Marcel du Timor.

- Vingt-cinq ans d’Alliance avec la Sainte Trinité dans la Famille de Nazareth, de Jocelyne, d’Alain, de Sylvie.

La paix, c’est pouvoir rire tout le temps et le transmettre aux autres. Ne pas se laisser dominer, asservir et guider sans son bon vouloir, c’est ça la paix. La paix contribue à l’avancement des valeurs morales. La paix, c’est savoir respecter les droits de l’homme et surtout de l’enfant et de la femme. Dire OUI à la paix, c’est accepter d’être avec l’autre, quelles que soient ses origines. La paix, c’est construire, éduquer, orienter, prier, agir … librement. Aymar, du Gabon.

« Ces grandes âmes, pleines de grâce et de zèle, seront choisies pour s’opposer aux ennemis de Dieu, qui frémiront de tous côtés, et elles seront singulièrement dévotes à la très sainte Vierge, éclairées par sa lumière, nourries de son lait, conduites par son esprit, soutenues par son bras et gardées sous sa protection, en sorte qu’elles combattront d’une main et édifieront de l’autre. D’une main, elles combattront, renverseront, écraseront les hérétiques avec leurs hérésies, les schismatiques avec leurs schismes, les idolâtres avec leur idolâtrie, et les pécheurs avec leurs impiétés ; et, de l’autre main, elles édifieront le temple du vrai Salomon et la mystique cité de Dieu, c’est-à-dire la très sainte Vierge, appelée par les saints Pères le temple de Salomon et la cité de Dieu. Ils porteront tout le monde, par leurs paroles et leurs exemples, à sa véritable dévotion, ce qui leur attirera beaucoup d’ennemis, mais aussi beaucoup de victoires et de gloire pour Dieu seul. C’est ce que Dieu a révélé à saint Vincent Ferrier, grand apôtre de son siècle, comme il l’a suffisamment marqué dans un de ses ouvrages. » Saint Louis-Marie Grignion de Montfort (1673-1716) « Ouvrez à Jésus-Christ ».

Courrier reçu

- Lettre à Greg à Raleigh, aux Etats-Unis : « Si tu voulais aller voir au magasin un petit livre écrit par un prêtre français du XVIIème siècle à propos de la miséricorde divine et comment cela apporte une grand paix : ‘Trustful Surrender to Divine Providence’ et ‘The secret of peace and happiness’ by father Jean-Baptiste Saint-Jure, édited by Tan. » Mary Lynne.

- « J’écris rarement à quelqu’un, c’est un peu un défi de ma part. Quoi qu’il en soit, j’ai toujours voulu te répondre. Merci beaucoup de la gentillesse que tu m’as montrée quand tu m’as visité. » Greg de Raleigh, Etats-Unis.

Proverbe : « Langue apaisante est un arbre de vie
Langue perverse brise le cœur. »

Accueil | Sommaire | Recherche | | RSS 2.0