Du même bord ou non
n°35, 1er septembre 2005 , par  Editeur

« Voici, je pose en Sion une pierre angulaire, choisie et précieuse ; celui qui met en elle sa confiance ne sera pas confondu. » Es 28, 16

Poème

Seigneur, Bonheur à toi que l’Esprit rend pauvre : le Royaume, c’est pour toi ! Bonheur à toi que désarme l’amour : la terre de Dieu, c’est ton héritage ! Bonheur à toi qui pleures : chacune de tes larmes sera essuyée ! Bonheur à toi qui as faim et soif de me ressembler : à ma table, tu es l’invité ! Bonheur à toi dont le cœur s’ouvre à toute détresse : en ta tristesse s’ouvre le cœur de Dieu ! Bonheur à toi dont le cœur n’est jamais partagé : le visage de Dieu, tu le vois ! Bonheur à toi l’artisan qui fait la paix : enfant de Dieu, tu l’es ! Bonheur à toi que l’on frappe parce que tu m’aimes en ton frère : au-dedans de toi, je règne !

A quoi bon les mots si on ne s’entend pas ? A quoi bon les phrases si on ne s’écoute pas ? A quoi bon la joie si on ne partage pas ? A quoi bon la vie si on ne s’aime pas ? A quoi bon la paix si on ne la vit pas ? Pourquoi une chanson si on ne chante pas ? Pourquoi l’amitié si l’on ne s’engage pas ? Pourquoi dire l’amour si l’on n’agit pas ? Je vais repartir et crier la vérité, annoncer au monde entier la paix, la paix qui vient de Dieu.

Poème de Simon-Pierre et Annie, mariés, diocèse de Doumé, Cameroun


En mission à Madras, en Inde, le 24 août 2005, Sylvie nous a quittés pour la Maison du Père ; elle participait au syndicat de la Paix de Saint Aubin. Qu’elle vive désormais dans la paix éternelle de Dieu, cette paix dont elle était artisan. Elle a eu un infarctus.

La royauté du Christ

Si mon royaume était de ce monde, j’aurais eu bien des soldats à mes côtés Si mon royaume était de ce monde, ils combattraient pour ma royauté. Refrain. Seigneur, que ton règne nous arrive Que ton règne s’accomplisse dans nos cœurs. Mais mon royaume n’est pas de ce monde, voilà pourquoi vous me battez, mais quand vous me verrez dans mon royaume, vous contemplerez ma royauté. Je suis roi de la non-violence ma royauté, c’est l’amour je suis roi de la justice j’établirai la paix et la vérité. Je suis doux et humble de cœur je suis vainqueur par l’amour je suis doux et humble de cœur c’est pourquoi j’ai vaincu le monde. Chant composé par Céline du Burkina Faso


« La paix dans le monde qui est requise pour le respect et le développement de la vie humaine, n’est pas simplement l’absence de guerre ou l’équilibre de forces opposées. Elle est " tranquillité de l’ordre " (Saint Augustin), " fruit de la justice " (Is 32, 17) et effet de la charité. La paix terrestre est l’image et fruit de la paix du Christ [...] » Benoît XVI, Compendium du Catéchisme de l’Eglise catholique. 2005


« Heureux êtes-vous lorsque l’on vous insulte, que l’on vous persécute et que l’on dit faussement contre vous toute sorte de mal à cause de moi. Soyez dans la joie et l’allé-gresse, car votre récompense est grande dans les cieux ; c’est ainsi en effet qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. » Mt 5, 11

« Les nouveaux cieux et la nouvelle terre sont bientôt sur vous. " Ce sont ceux, selon saint Pierre, où habitera la justice. " Ma nouvelle Jérusalem ! Vous qui êtes les prémices de mon Amour, vous que mon Saint Esprit a séduits par mon nouvel hymne d’Amour, vous que j’ai épousés, allez dans les nations et chantez-leur mon nouvel hymne d’amour. (Ap 14, 3). Oeuvrez pour la paix, semez les graines que je vous ai données, soyez comme des arbres poussant sur les rives du fleuve de vie (Ap 22, 1) ; que vos feuillez soient un baume médicinal (Ez 47, 12 ; Ap 22, 2) pour les malheureux et que vos branches portent du fruit en sainteté. » Paroles reçues par Vassula, extraites du livre deMichaël O’Carrol

Du même bord ou non

« Ceux qui aiment autre chose que la vérité voudraient que ce qu’ils aiment fut la vérité. Comme ils ne veulent pas s’abuser, mais qu’ils ne veulent pas non plus reconnaître la vérité, ils haïssent la vérité à cause de ce qu’ils aiment à sa place. » Confessions 10, 23, de Saint Augustin (354-430)

Actions pour la paix

Une croix d’amour a été élevée le 15 octobre à la Belle-Image à Saint-Aubin, et chez Philippe et Chantal à Château-Thierry. Magguy Barankitse du Burundi, un de nos signes de paix, a une rencontre autour du livre de Christel Martin : « La haine n’aura pas le dernier mot. » (Ed. Albin-Michel), qui raconte son œuvre auprès de plus de 1 000 orphelins du Bunrudi. Jean-Paul et Marie-Noëlle sont en mission au Congo Rdc : Kinshasa, Goma et Bukavu. Maïté est 3 mois à Madagascar. Mary-Lynne est aux Etats-Unis. Aide pour la santé des Batwas au Burundi.

« Approchez-vous de lui ... entrez dans la construction de la maison habitée par l’Esprit. » 1 P 2, 4-5 Reconnais en cette année, la paix dont Dieu vous comble. L’Eternel guidera tes pas afin que tout ce qui vient du mal ne t’arrive pas. Que cette paix soit pour toi un canal de bénédiction, pour tes voisins ainsi que pour tout ton pays. Que Dieu Créateur des cieux et de la terre pose sa main protectrice sur toi. La paix qu’il te donne te permettra d’apaiser ta colère, ainsi que tous ceux qui vivent avec toi. Le Seigneur te régénère une paix vivante et durable pour cette année. Tu ne seras point troublé, même si tes ennemis t’envahissent. Que la paix divine vous soit accordée, ainsi qu’au monde entier. L’Esprit Saint vient en toi pour t’inviter à porter du fruit en abondance de paix, d’amour et de joie. Laurent, de Ouagadougou (Burkina Faso)

« L’amour du monde n’est pas compatible avec l’amour de Dieu, et il ne peut entrer dans la société des fils de Dieu, celui qui ne brise pas avec son origine charnelle. Mais ceux dont l’âme est toujours unie à Dieu ont à cœur de ’garder l’unité de l’esprit par le lien de la paix’ ; ils ne s’écartent jamais de la loi éternelle, disant dans une prière pleine de foi : ’Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.’ Les voilà les pacifiques ; les voilà, ceux qui sont unanimes dans le bien, qui ont un même cœur dans la sainteté, qui doivent être appelés éternellement ’fils de Dieu, héritiers avec le Christ’. L’amour de Dieu et l’amour du prochain leur obtiendra de ne plus ressentir aucune opposition, de ne craindre aucun scandale ; mais, une fois terminé le combat de toutes les tentations, de se reposer dans la paix infiniment tranquille, la paix de Dieu, par notre Seigneur qui, avec le Père et l’Esprit Saint, vit et règne pour les siècles des siècles. Amen. » Saint Léon le Grand, pape de 440 à 461 Homélie sur les Béatitudes, PL 465-466

Courrier reçu

Restons toujours unis dans la prière et l’Esprit de Dieu s’occupera du reste ; bon courage et que la flamme de Dieu brûle toujours en vous. Simon-Pierre et Annie, du Cameroun.

J’étais très heureux en inspirant de vos nouvelles et l’évolution positive de notre mouvement. Certes, la distance nous sépare, mais l’esprit de tolérance nous unit. Rien de sublime, de grandiose ne peut se concrétiser sans la bénédiction du Christ. Nous remercions le Seigneur qui nous assiste et nous guide dans tout ce que nous faisons, le combat que nous menons ensemble depuis des années. Hermann, du Burkina Faso.

Le mur qui sépare l’Israël d’avant la guerre des six jours (1967) des territoires occupés depuis, jouxte la maison d’Antoinette, d’où les fenêtres arrières sont borgnes. Toutes les maisons à l’entour sont fermées, sans vie. La rencontre d’une quinzaine de femmes au séminaire catholique de Beit Jala (ville jumelle de Bethléem) fut émouvante. Quelle souffrance pour les chrétiens de plus en plus rares que de vivre coupés du monde ; sans autorisation car difficile à obtenir, impossible d’aller à Jérusalem à ... 5 km ; il y a environ 75 % de chômage ! Parler du Mouvement universel pour la paix a donné de l’air, une ouverture à d’autres et surtout une espérance. Rendons grâces à Dieu et prions pour les chrétiens, les juifs et les musulmans de cette terre bénie et sacrée si déchirée. Que la paix vienne ! Myriam Cahen.

« La joie d’un homme attire sur lui la joie céleste. » livre du Zohar.

Accueil | Sommaire | Recherche | | RSS 2.0